À propos


À propos


Le Cercle Anna Freud doit son existence au constat d’un paradoxe : Bien que les pratiques françaises d'accompagnement des enfants et adolescents placés en institutions soient (en partie) issues de la pédagogie psychanalytique initiée par Anna Freud (1895-1982), les professionnels œuvrant actuellement dans les secteurs du social et du médico-social ne connaissent bien souvent ni l'histoire ni les implications éthiques, théoriques et techniques de ses travaux dont ils sont pourtant les héritiers.

 

Les psychologues sont habituellement plus familiers des théories élaborées par Jacques Lacan, Donald Winnicott ou Mélanie Klein, tandis que les éducateurs se sont spécialisés dans une pédagogie de projet qui s’est progressivement éloignée de toute réflexion clinique rigoureuse concernant le statut du conflit psychique à l’origine du symptôme désormais considéré comme un trouble comportemental à corriger.

 

Le Cercle Anna Freud entend donc réunir des cliniciens de l’enfance et de l’adolescence, qu’ils travaillent en libéral et/ou en institutions, qu’ils soient pédagogues, psychologues, psychanalystes, médecins ou travailleurs sociaux, autour de la (re)découverte de l’œuvre d’Anna Freud et de ses proches collaborateurs et successeurs. Mais il s'agira aussi, à partir de cette redécouverte, de repenser d'autres cliniques auxquelles nous nous confrontons quotidiennement qu'il s'agisse des névroses et psychoses de l'adulte ou des états dépressifs et borderline. 


Certains de ces auteurs, aujourd'hui regroupés dans les pays anglo-saxons sous l'appellation "freudiens contemporains" (contemporary freudian), ont su intégrer aux idées annafreudiennes certaines découvertes plus kleiniennes. D'autres sont réétudiés dans le cadre de l'élaboration d'un point de vue développemental en psychanalyse incluant les données issues des recherches sur l'attachement obtenues à la suite des travaux de John Bowlby. 


Nous nous proposons donc de mettre en lien avec la clinique les contributions de ces auteurs majeurs de l’histoire de la psychanalyse que sont, pour ne citer que les plus célèbres: René Spitz, Robert Emde ou Joseph Sandler concernant le développement de l’enfant; August Aichhorn, Moses Laufer, Pierre Male ou Evelyne Kestemberg à propos du processus adolescent; Edith Jacobson a fourni une étude détaillée des dépressions anticipant celles d’Otto Kernberg sur les états borderline et les pathologies narcissiques; Margaret Mahler est connue pour sa contribution à la compréhension des psychoses.


C’est cette part de leur héritage que le Cercle Anna Freud se propose de faire redécouvrir aux professionnels œuvrant quotidiennement auprès d’enfants et d’adolescents ainsi qu'à tout clinicien confronté à la souffrance psychique de ses patients. Mais, plus largement, il ne saurait y avoir certitudes ni habitudes en psychanalyse; raison pour laquelle les débats contradictoires et la pluralité des références théoriques et cliniques restent indispensables à la vitalité de cette discipline. Nous espérons donc, bien que modestement, participer à entretenir l'existence d'un pluralisme fragile et toujours menacé par les idéalisations et dogmatismes de tous poils.


Pour ce faire, le Cercle Anna Freud souhaite :

 

·       Créer un espace d’étude au long cours des théories d’Anna Freud, de ses collaborateurs et successeurs incluant l’histoire de leurs découvertes.,


·      Favoriser un processus de recherche offrant une ouverture sur les développements les plus actuels que connaissent ces théories ; Une part importante de ce travail concernera l'étude d’articles et d’ouvrages uniquement disponibles en anglais à ce jour,


·       Proposer un espace de réflexion concernant la pratique psychanalytique et le travail institutionnel,


·      Participer à l’élaboration de partenariats effectifs permettant des échanges scientifiques avec des personnes ou des institutions, en France comme à l’étranger, partageant notre intérêt pour les théories d’Anna Freud, de ses successeurs et leurs applications cliniques contemporaines dans les champs thérapeutiques et éducatifs,

 

·      Participer à la diffusion du savoir et au débat d’idées par l’organisation de manifestations publiques et par le biais de   publications.